TENOR AUDIO

« C’est en 1998 que j’ai fondé cette marque avec Michel Vanden Broeck et Robert Lamarre. Pourtant, ce n’est pas la raison pour laquelle je l’utilise et je l’offre en démonstration. Au cours de ma carrière, j’ai pu comparer directement Tenor avec un très grand nombre de marques concurrentes et constater son évidente supériorité musicale.

Le préamplificateur ligne et le phono tout comme les amplificateurs sont tout simplement dans une classe à part. Quelques minutes d’écoute comparative seulement sont suffisantes pour s’en convaincre.

Fabriqués par des maniaques du détail à Montréal même, leur fiabilité est irréprochable et leur diffusion mondiale restreinte font de leur propriétaires les membres d’une élite de connaisseurs que tous les audiophiles envient. »

KRONOS

« Lors de ma première rencontre avec Louis Desjardins, je doutais encore de la pertinence du plateau contre-rotatif pour résoudre un problème que personne ne semblait même suspecter.  Sûr de mon erreur, Louis m’a fort aimablement fait la démonstration de l’effet quasi hypnotique du deuxième plateau.  Inutile de dire que ma référence personnelle super massive avec plateau et bras linéaire sur coussin d’air n’a pas résisté plus de quelques minutes à la comparaison.  L’arrivée de l’alimentation à condensateur révolutionnaire SCPS 1 a aussi totalement vaporisé mon scepticisme naturel.  La Kronos Pro est maintenant reconnue comme une référence mondiale tout comme son bras de lecture Black Beauty dessiné par André Thériault.  »

KEF BLADE

« Depuis 2009, j’ai enfin pu me consacrer à la recherche d’une enceinte de référence. Ma référence.

Ayant résolu le problème de l’électronique avec Tenor Audio et de la source avec Kronos, il ne m’était plus possible de douter de ces maillons capitaux.

 

Commença alors une étude systématique des technologies disponibles.  Des milliers d’heures d’écoute comparatives plus tard, j’avais étudié 33 modèles sur le même système et écouté de nombreux autres sur différents systèmes ou dans les grands salons d’audio à travers le monde.

La grande difficulté du choix d’une enceinte réside dans l’inévitable compromis lié au fait que l’enceinte idéale n’existe pas. On peut se laisser séduire par la cohérence et la spatialisation d’une enceinte à large bande sans filtre dit point source mais la réponse en fréquence limitée et la faible tenue en puissance en restreignent l’attrait.  Les grands panneaux bipolaires sont merveilleux pour la dimension sonore mais limités pour la spatialisation.  Les enceintes à rubans sont d’écoute facile et les électrostatiques sont impressionnantes de définition mais la dynamique et surtout la tonalité en souffre. En revanche, les ligne source sont fabuleux pour la dynamique mais peinent à spatialiser correctement.  Les pavillons (horns) pouffent de dynamique mais leur cohérence en multivoies est rare ce qui nuit au naturel de la reproduction.  Ajouter un subwoofer passif ou actif et même paramétrable reste intéressant mais l’accord parfait avec le reste est quelque peu utopique.   Restent les enceintes dynamiques multivoies qui offrent parfois le meilleur des mondes malgré leur inévitable crossover.

 

Toutes les combinaisons de drivers et de caisses sont possibles mais idéalement, toutes les fréquences devraient provenir d’un même point dans l’espace pour recréer correctement la spatialisation. Dans ma longue démarche de recherche et d’étude des haut-parleurs, le Kef Blade 2 est presque arrivé par erreur.  Je savais que l’idéal serait une enceinte sans diffraction reproduisant presque parfaitement le fameux point source pour toutes les fréquences.  Il était cependant indispensable que les signatures sonores des différents drivers soient cohérentes et surtout, que la tenue en puissance soit exemplaire. Entendues pour la première fois lors de leur introduction à Munich en 2015, puis chez deux revendeurs et dans deux salons, elles m’avaient laissé sur ma faim malgré la perfection du concept et de sa réalisation. Quand on m’a offert d’écouter dans mon système la paire utilisée au salon de Montréal en mars 2018, j’ai d’abord refusé pour finalement décider de donner une dernière chance à Kef Blade.

 

La surprise fut totale et l’expérience convaincrait les plus sceptiques. Avec des Tenor Audio, elle se mettent enfin à chanter : cohérence spectrale, richesse tonale, spatialisation quasi hypnotique et une tenue en puissance impressionnante.  Enfin des voix humaines dont la tonalité est envoûtante pour la première fois dans mon système.  Enfin, après un vrai concert, je retourne dans ma salle d’écoute pour m’immerger dans un excellent concert privé qui fait illusion totale. »

 

BAETIS AUDIO

« À qualité d’écoute similaire, je préfère un serveur de type ouvert dont l’interface pourra évoluer facilement dans un domaine qui change rapidement.  Baetis utilise Windows et n’importe quel autre programme de lecture, en streaming ou non. Le traitement spécial du signal numérique est exemplaire, ce qui s’entend. Certains de mes clients sont en quelque sorte esclaves de systèmes propriétaires qui n’évoluent pas toujours dans les bonnes directions et dont les fonctionnalités recherchées sont parfois absentes. Devoir changer d’appareil rapidement dépréciés parce que les besoins en numérique évoluent n’est pas dans ma politique de vente.  Je cherche toujours à maximiser l’investissement à long terme d’un client. »

 

INAKUSTIK

« L’importance de la connectique signal ou puissance est trop souvent sous-estimée.  La majorité des produits que j’ai testés au cours des dernières années souffraient de déséquilibres et il fallait souvent des heures d’écoute comparative rigoureuse pour les départager.  L’écoute presque accidentelle d’un câble haut-parleur début de gamme de Inakustik (LS-1603) fut une révélation telle que les autres gammes de câbles Inakustik furent rapidement mis à l’essai.

La série Reference est tout à fait exceptionnelle et crée un équilibre parfait des qualités musicales. Ce sont des câbles qui s’apprécient dès les premières secondes d’écoute. »

PLATEFORMES MODULUM

MODULUM VIBRATION CONTROL

Encore une fois, mon scepticisme face aux promesses de Jean-François Michaud le concepteur des plateformes Modulum m’a joué un tour.  Son intuition, vérifiée par des analyses scientifiques, a pu améliorer la qualité sonore des meilleurs amplis que je connais, des haut-parleurs et des autres maillons. Tous les autres systèmes d’étagères que j’avais testés donnaient des résultats imprécis et variables selon les composants. En revanche et de manière surprenante, tout ce qu’on dépose sur les Modulum semble se relaxer pour mieux reproduire la musique.

 

+1 514 582 3469

info@lemayaudio.com

© LEMAY AUDIO  2021 ⎪  TOUS DROITS RÉSERVÉS